Allemagne : 100 000 voitures électriques entreposées faute de demande

Allemagne : 100 000 voitures électriques entreposées faute de demande
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp

Sommaire

Le surplus de voitures électriques en Allemagne

Un excès de production

Les voitures électriques représentent l’avenir, n’est-ce pas ? Pourtant, en Allemagne, cet avenir semble être arrivé trop rapidement. Actuellement, des dizaines de milliers de ces véhicules sont entreposés faute de demande. Dans ce pays, célèbre pour son amour des automobiles et son industrie prospère, environ 100,000 voitures électriques neuves sont stockées selon une analyse des experts de Chemnitz.

Un marché saturé

Le problème est clair : la production et les importations de voitures électriques dépassent largement la demande actuelle. Beaucoup de ces véhicules n’ont pas trouvé preneur et restent stockés près des usines, chez les concessionnaires ou dans les ports. Cela concerne à la fois les constructeurs allemands et les importations. Par exemple, Tesla produit actuellement trop de Model Y dans son usine de Grünheide près de Berlin.

En Allemagne, la fin des subventions pour les voitures électriques en décembre 2023 a impacté la demande. De manière générale, le marché des voitures électriques souffre de prix encore trop élevés pour de nombreux consommateurs. Cette situation rappelle celle du Royaume-Uni, qui a récemment supprimé le bonus écologique. En France, le gouvernement a ajusté le bonus écologique en introduisant un score environnemental.

La transition vers l’électrique

Passer au 100 % électrique n’est pas facile. Les consommateurs hésitent encore à cause de préoccupations comme l’autonomie des batteries, le manque de bornes de recharge et le coût des véhicules. Ce n’est pas seulement un problème allemand, les voitures venues de Chine s’accumulent également. La Chine, le plus grand exportateur de voitures électriques, envoie des véhicules de marques nationales et étrangères telles que Tesla et Dacia.

Vers une baisse des prix ?

Que peut-on faire pour résoudre ce surplus ? Les experts pensent que baisser les prix est la seule solution. Les constructeurs doivent rendre ces véhicules plus abordables pour stimuler la demande, ce qui pourrait se traduire par des remises importantes. Ces baisses de prix ont déjà commencé, non seulement chez les constructeurs chinois comme BYD et MG, mais aussi chez Renault, Toyota, Ford et Volkswagen. Les constructeurs chinois possèdent une marge pour réduire encore davantage leurs prix.

A lire aussi :   Kei cars : pourquoi Renault souhaite importer ce concept japonais en Europe ?
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Wheelik l'application mobile 100% mobilité électrique
Télécharger Wheelik sur l'app store Apple
Télécharger Wheelik sur Google Play Store
Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Articles récents

Suivez-nous sur Facebook